Lat91 WebMaster/ novembre 26, 2018/ L'actu positive/ 0 comments

Après deux éditions organisées au Plessis-Pâté sur l’ex base aérienne 217, le Download tire sa révérence. Le festival ne sera en effet pas renouvelé en 2019.

Les organisateurs de l’édition française du célèbre festival souhaitent prendre un peu de recul, afin de proposer un événement plus en adéquation avec les attentes de son public.

Mieux répondre aux espérances des spectateurs

En juin prochain, le silence régnera sur l’ancienne base aérienne du Plessis-Pâté. Plus personne ne quittera cet endroit le sourire à la bouche, les oreilles sifflantes et les jambes endoloris après avoir profité des nombreux artistes présents mondialement connus comme, Linkin Park ou Marilyn Manson. Pour cause, la prochaine édition française du Download festival, qui se tenait ces deux dernières années à la base aérienne du Plessis, n’aura lieu qu’en 2020 et non en 2019 comme beaucoup d’amateurs de métal ou de rock l’espéraient.

Une décision motivée par des changements d’organisation qui devraient permettre à l’événement de s’inscrire encore plus dans l’historique culturelle du département, comme le rappelle  Baptiste Darty: « Le Download a montré que Paris n’avait pas le monopole des festivals franciliens ». En deux ans, le festival a accueilli plus de 120 000 spectateurs revendiqués à chacune de ses deux éditions. Des spectateurs venus de la France entière pour  applaudir de très grands noms de la scène, des Guns N’ Roses aux Foo Fighters en passant par Ozzy Osbourne, ou encore MUSE.

C’est lundi soir que le verdict est tombé, sous la forme d’une déclaration conjointe, publié sur Facebook, signée par la communauté d’agglomération Coeur d’Essonne à laquelle appartient le Plessis-Pâté, et par l’organisateur de concerts Live Nation France. Les signataires y expliquent avoir décidé d’un commun accord de reporter à l’été 2020 la prochaine édition du Download.

L’objectif ?

Trouver une autre dynamique en changeant de formule sans pour autant noyer le budget , et prendre son temps pour développer davantage l’événement. Voilà les deux objectifs que s’est imposé Live Nation France.

Dans un communiqué diffusé sur la page Facebook de l’événement, les organisateurs du festival ont évoqué de multiples raisons. « L’année 2019 sera utile pour réfléchir à une formule plus en adéquation avec les nouvelles aspirations du public et mieux adaptée aux nouvelles inspirations du site. Nous voulons quelque chose de  plus vert, plus local, plus responsable… Dans le même esprit qui anime l’Agglomération pour le développement de sa Base et de son territoire, Live Nation désire revoir la formule du Download afin de multiplier des partenariats avec les acteurs locaux et proposer davantage d’animations liées au territoire ; de l’autre, l’agglomération va pouvoir poursuivre l’aménagement de cette ancienne base militaire. C’est la plus grande réserve foncière du sud francilien, elle attire déjà de nombreuses entreprises et événements grand public », peut- on ainsi lire sur le communiqué.

Rendez-vous donc dès le mois de mars 2019 pour connaître les nouvelles dates et les premiers noms de  l’édition 2020 du Download Festival !

Steve Beaunay

Advertisements

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*