Notamment à cause de la crise de Coronavirus, Airbus a décidé de supprimer 15 000 emplois dans le monde dont 5 000 rien qu’en France. Pour répondre à cela, l’État a annoncé pouvoir sauver 2 000 postes.

Après 2007, qui avait vu Airbus supprimer déjà 10 000 à l’époque, 2020 va être une nouvelle année marquante pour le constructeur aéronautique. 15 000 postes vont être supprimés dans le monde dont 5 000 en France et autant en Allemagne. L’entreprise va réduire ses effectifs de 11% ce qui représente la plus grosse réduction du nombre de salariés de son histoire.

C’est après un conseil économique et social européen (CESE) habituel puis un CESE exceptionnel qu’Airbus a décidé ce plan de départs. Ces 15 000 postes seront ainsi supprimés d’ici à l’été 2021.

L’État pourrait sauver 2 000 postes

Après cette annonce, Jean-Baptiste Djebbari a été interrogé par BFM TV. Le secrétaire d’Etat aux Transports a déclaré que les aides de l’État pourrait aider à sauver 2 000 postes parmi les 5 000. “Si vous mettez en place l’activité partielle longue durée (…), c’est 1 500 emplois qui seraient sauvés (…) On investit aussi massivement sur l’avion de demain, la nouvelle génération d’avions verts, sobres en carbone, c’est 500 emplois qui vont être sauvés pour Airbus. Déjà 2 000 emplois !”

Catégories : Société

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *