La récente victoire aux Oscar du film « Parasite » n’est pas du tout au goût du président américain et il ne s’est pas prié pour le faire savoir à tout son auditoire lors d’un meeting dans le Colorado.

S’il y en a bien un qui n’a pas sa langue dans sa poche, c’est bien Donald Trump. Présent ce jeudi lors d’un meeting pour sa réélection à Colorado Springs, dans l’Etat du Colorado, le président américain a vivement critiqué la récente cérémonie des Oscars 2020.

Le magnat de l’immobilier n’avait rien à dire sur la qualité du film, « est-ce qu’il était bon ? Je ne sais pas. » en revanche, voir l’attribution de l’Oscar du meilleur film à Parasite, film sud-coréen, semble le déranger au plus haut point : « Et l’Oscar va à… un film qui vient de Corée du Sud. Non, mais c’est quoi ce bordel ? » lance Trump à une foule hilare.

Sous les rires d’un public acquit à sa cause, il poursuit : « On a assez de problèmes comme ça avec la Corée du Sud, comme sur le commerce, et pour couronner le tout, ils leur donnent l’Oscar du meilleur film ? ».

Le distributeur du film en Amérique du Nord, Neon, a répliqué sur Twitter aux propos du président. Selon lui, la moquerie de Donald Trump envers ce film sous-titré est « compréhensible : il ne sait pas lire ». Ambiance.

« Est-ce qu’on peut avoir de nouveau “Autant en emporte le vent” ? »

Le long métrage « Parasite » du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho, est le premier long-métrage dans une autre langue que l’anglais à obtenir l’Oscar du meilleur film. Une première historique, qui dérange le président américain. Lui qui a construit sa présidence sur le slogan nationaliste « America first », il souhaite un retour aux grands classiques de l’âge d’or de Hollywood. 

« Donnez-nous Autant en emporte le vent. Est-ce qu’on peut avoir de nouveau Autant en emporte le vent, s’il vous plaît ? Ou Boulevard du crépuscule ? a-t-il demandé.

Toujours sur sa lancée, Trump s’est également payé la tête de l’acteur Brad Pitt, meilleur acteur dans un second rôle, qu’il a qualifié de « petit prétentieux ». Un tacle qui fait suite au récent discours de l’acteur américain qui avait lors de son discours de remerciement soutenu le processus de destitution de Donald Trump, finalement acquitté par le Sénat début février.

Catégories : Culture

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.