D’après une étude menée par le cabinet Equileap, les entreprises du CAC 40 sont les meilleures élèves en Europe en faveur de l’égalité femmes-hommes. 

Les entreprises françaises du CAC 40 sont mises à l’honneur puisqu’elles font mieux que leurs homologues européennes dans la lutte contre les inégalités femmes-hommes. Selon une étude du cabinet Equileap parue mercredi 4 mars, au classement général, la France pointe en tête avec 52 points sur 100, juste devant la Suède (49), l’Espagne (46), l’Allemagne (44) et l’Italie (42). 

Cette étude a été réalisée parmi 255 entreprises avec les critères suivants : la proportion de femmes aux différents niveaux hiérarchiques, les programmes de congés parentaux, l’écart salarial et les salaires, la protection des droits et la prise en charge des victimes de violences au sein du groupe, ou encore la mise en place d’une stratégie de recrutement luttant contre toute discrimination.

«Il reste beaucoup à faire»

Cette bonne position de la France s’explique notamment avec la loi 2011 et l’obligation d’un quota de 40% de femmes dans les conseils d’administration. Cependant, «il reste beaucoup à faire» comme l’a expliqué à l’AFP Diana van Maasdijk, cofondatrice et directrice générale d’Equileap. «En Europe, seule une entreprise sur dix a une stratégie pour réduire les écarts salariaux. En France, c’est quatre entreprises sur 10». Malgré les efforts notables, elle se dit «déçue» que le pays ne fasse pas mieux. En effet, toutes les compagnies ont généré un écart salarial entre les genres, et seules six sur dix ont mis en place une politique interne contre le harcèlement sexuel.

À l’approche de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars, les efforts doivent donc se poursuivre. 

Catégories : Société

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.