Au lendemain du concert qui a viré au fiasco en raison d’échauffourées à l’AccorHotels Arena de Bercy, l’artiste a dû présenter ses excuses auprès de ses fans.

Le rappeur marseillais JUL et ses fans ne sont pas prêts d’oublier ce concert. Programmé mercredi soir à guichet fermé, la musique a laissé place en quelques minutes en des scènes qui n’ont rien à faire dans un concert. Alors que l’artiste marseillais faisait son show dans la salle parisienne, entre cinquante et cent individus mal intentionnés, habillés en noir et parfois en cagoules, ont fait irruption durant le concert.
D’après les informations du Parisien, il s’agirait de certains membres du Collectif Ultras Paris (CUP), Groupe d’ultras supporters du PSG. 

Entrés dans l’enceinte, leur motif est donc simple : s’en prendre violemment aux spectateurs abordant des maillots ou des survêtements du club de football de l’Olympique de Marseille. Vient alors des scènes de paniques, des banderoles « Marseille not welcome », à quoi viennent s’ajouter des chants « Marseillais on t’enc*le ». La fête est donc belle et bien terminée. Les forces de l’ordre viendront disperser à coups de gaz lacrymogène spectateurs et hooligans, sans la moindre distinction entre les deux camps.

https://twitter.com/YahooActuFR/status/1195071834212974594?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1195071834212974594&ref_url=https%3A%2F%2Fpublish.twitter.com%2F%3Fquery%3Dhttps%253A%252F%252Ftwitter.com%252FYahooActuFR%252Fstatus%252F1195071834212974594%26widget%3DTweet

Jul : « Déçu pour hier… »

Suite à ces incidents, le rappeur marseillais a souhaité s’excuser sur son compte Instagram : « Déçu pour hier… Normalement on est tous ensemble ! Eh je m’excuse encore pour les gens qui n’ont pas pu voir le concert ou se sont fait frapper. Surtout que ça sert à rien. Je fais que de la musique les gars. »

Compte Instagram JUL

Une chose est sûre, si quelques fans restent encore choqués, cet événement faisait suite au tragique anniversaire de l’attentat du 13 novembre 2015 au Bataclan. Ce genre d’incidents pose évidemment question sur le service de sécurité qui laisse à l’occurrence à désirer…

Catégories : Culture

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *