La célèbre fête organisée par l’historique journal l’Humanité, se tenant depuis 1930, changera de quartiers à compter de 2022. C’est l’ancienne base aérienne 217 qui accueillera les prochaines éditions de cet événement mythique. 

La Seine-Saint-Denis s’apprête à recevoir pour la dernière fois la fête de l’Humanité. Ayant déjà connu plusieurs lieux d’accueils, la « fête de l’Huma » avait pourtant trouvé un point d’ancrage dans le 93. Depuis 1999, l’événement se déroule dans le parc de l’Air des Vents à Dugny. Cependant, à l’approche des Jeux olympiques 2024, ce dernier a été réquisitionné pour devenir le village des médias. Ainsi, un nouveau lieu permettant d’accueillir près d’un demi-million de visiteurs chaque année à dû être trouvé. C’est en Essonne que le festival posera ses valises dès l’édition 2022. L’ancienne base aérienne 217 de Brétigny-Sur-Orge opère depuis 2015 un processus de transition. Plusieurs projets passant par le cinéma, l’agriculture ou encore les nouvelles technologies voient progressivement le jour. Au total, l’ancienne base s’étend sur 750 hectares.

Un format adapté en 2021

Patrick le Hyaric, Directeur de l’Humanité, a annoncé ce jeudi 17 juin les conditions de l’édition 2021. Cette dernière se déroulera du 10 au 12 septembre prochain, mais sous un format réduit. En raison des mesures sanitaires, le festival ne pourra accueillir plus de 40 000 spectateurs par jour. Ainsi, la surface d’accueil sera réduite. Seize hectares accueilleront la fête de l’Humanité, au sein du parc Georges-Valbon, contre cinquante hectares habituellement. Un espace adjacent au Bourget est également prévu. 

Un évènement qui fait date.

Alors Directeur de l’Humanité, Marcel Cachin souhaite créer un événement organisé par le journal de gauche, afin de manifester une « solidarité prolétarienne ». En 1930, la première édition se tient au parc Socco de Bezon. L’entrée, à deux francs, permet de récolter des fonds pour le journal et le soutien de mineurs en grèves. 

2022 ne sera pas la première fois que la fête de l’Humanité est organisée en Essonne. En effet, la seconde édition en 1931 s’est déroulée à Athis-Mons. Cette édition sera la première à retransmettre des concerts radiophoniques par haut-parleurs. Depuis, l’événement a pris de l’ampleur. En 1935, l’événement se déroulant le deuxième week-end de septembre, attire déjà 150 000 personnes. En 2016, la fête passe la barre des 450 000 participants. Désormais, 500 000 visiteurs se rassemblent tous les ans à la fête de l’Humanité.

Chaque année, des expositions culturelles attendent les visiteurs, ainsi que des meetings politiques et des débats portant sur diverses thématiques. Mais, ce qui rythme la fête de l’Humanité, reste son festival qui attire de grands noms de la musique. Renaud, Johnny Hallyday, IAM, Stevie Wonder ou Pink Floyd ont animé la « Grande Scène » qui peut accueillir 100 000 personnes. D’autres scènes, à thèmes, permettent à des artistes moins connus de se produire.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.