Depuis un peu plus d’un an, les salles d’escape game (jeux d’évasion) ont poussé comme des champignons partout en France et en Europe. Cette activité, venue du Japon, est clairement la nouvelle tendance du marché des loisirs.

« Salle d’autopsie », « forêt amazonienne » ou encore « dans la peau d’un pirate ». Pour sortir, en moins d’une heure, d’une pièce où ils sont enfermés, les participants doivent faire travailler leurs méninges et jouer collectif !

Le principe ?

Une fois en immersion dans la pièce, une seule issue : chercher la solution de ce casse-tête grandeur nature. Un épisode d’observation sera nécessaire dans un premier temps. Il faudra chercher des objets, actionner ses neurones et dégoter les éléments permettant d’ouvrir les diverses portes. La logique sera de rigueur dans ces scénarios fictifs et pourtant si réels à la fois. Le temps passe vite, entre ces quatre murs, et la fin laisse envisager deux pistes : réussir et ainsi s’échapper, ou échouer et rester bloqué. Mais pas de panique : dans ce dernier cas, une trappe de sortie sera déverrouillée et vous pourrez débriefer votre parcours avec le maître du jeu.

Il ne s’agit pas de retourner le moindre centimètre carré de la pièce façon perquisition musclée, mais plutôt d’analyser les éléments en votre possession, le plus logiquement du monde. À la Sherlock Holmes. Évidemment, pour mettre les joueurs dans une ambiance digne de ce nom, les décors se font  souvent lugubres et les mystères à résoudre concernent souvent d’obscures histoires de meurtre ou de vol. Vous êtes plongé dans un Cluedo grandeur nature. Le Colonel Moutarde en moins.

Une aubaine pour les entreprises 

Sans plateau de jeu ni manettes, mais à plusieurs, ces expériences nécessitent réflexion et travail d’équipe. Les entreprises l’ont bien compris, elles sont de plus en plus nombreuses à proposer à leurs salariés des sessions « évasion ». Un public qui représente déjà « environ 20 % de la clientèle », selon Pierre-Henri Londner, le fondateur du plus grand escape game du monde ; «  Team Break » en plein centre du quartier de La Défense. Des décors immersifs  pour donner envie aux employés en mal de sensations fortes de « sauver le monde en moins de soixante minutes ».

Les jeux d’évasion pour les entreprises ? Medhi Belkada adhère ! Employé du groupe Action Villabé, c’est un nouvel homme depuis que son enseigne a décidé d’investir  dans des cessions. « L’escape game à l’avantage de réunir différents profils. En milieu professionnel, ces derniers peuvent aussi bien se révéler  caissiers comme managers. Réunir tout ce petit monde sous la même enseigne, en laissant de côté quelques instants les rapports hiérarchiques, ça rapproche ! » Véritable tendance dans l’univers professionnel, ce concept comporte de nombreux avantages pour les salariés comme pour l’entreprise. Cette activité ludique augmenterait même la productivité et la lucidité des employés.

Où les trouver ?

Steve Beaunay

Catégories : Archives

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.