Les soldes d’hiver sont écourtées à quatre semaines et vont s’étaler du 8 janvier au 4 février, sauf au niveau de quelques départements. Explications. 

Coup de froid pour les soldes d’hiver. Si le départ des soldes d’hiver est globalement lancé sur le territoire le 8 janvier prochain, consommateurs et commerçants vont devoir s’habituer à une nouveauté. Dans le cadre du projet de loi Pacte du 22 mai 2019, la durée des soldes est désormais fixée à 4 semaines contre 6 semaines auparavant. 

Néanmoins, quelques exceptions territoriales subsistent. Dans les départements de Meurthe-et-Moselle, de la Meuse, de la Moselle et dans les Vosges, les soldes sont avancés et se déroulent du 2 janvier au 29 janvier inclus. D’après Bercy, l’objectif est de «concentrer les réductions de prix sur un temps plus court et renforcer leur impact».

« Les soldes sont trop longues et trop de soldes tuent les soldes», avait plaidé il y a quelques mois le ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

80% des Français comptent profiter des soldes d’hiver, avec un panier moyen estimé à 193 euros. Crédit : Jean-Christophe Verhaegen-AFP

Des soldes en perte de vitesse ?

Pour de nombreux commerçants, les soldes d’hiver représentent une période clé dans leur budget prévisionnel notamment dans l’habillement où 21% du chiffre d’affaires est réalisé pendant cette période, selon Bercy. Pour preuve, trois Français sur quatre font les soldes. Cependant, leur attrait pour ces campagnes saisonnières a progressivement chuté ces dernières années. La raison : la multiplication sur l’année des ventes privées sur Internet.

Mais que les commerçants se rassurent, selon un sondage Ifop pour Spartoo réalisé en décembre 2019, 80% des Français comptent profiter des soldes d’hiver, avec un panier moyen estimé à 193 euros.

Catégories : Economie

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *