A l’occasion des 50 ans de la disparition de Martin Luther King, petits et grands étaient réunis à Ris Orangis afin de lui rendre hommage. Ce 4 avril, à travers une exposition, le maire de la ville et les enfants de la Maison des Jeunes et de la Culture ont célébré ce grand activiste pour l’égalité entre les hommes aux Etats-Unis.

« Cette exposition résulte d’un travail conjoint entre le service culturel de la commune, le centre culturel Robert Desnos et la MJC », c’est sur ces mots que Stéphane Raffalli, maire de Ris-Orangis entame son discours. Insistant sur un message de fraternité et de vivre ensemble, il rappelle également à quel point les préoccupations de Martin Luther King d’il y a 50 ans restent d’actualité. Avec un message fort de fraternité et de vivre ensemble, le maire insiste sur l’importance de sensibiliser les jeunes à ces questions en les faisant participer. Selon ces termes, « en étant partie prenante du projet, la MJC a permis à ces jeunes de s’immiscer dans la vie et dans les convictions de Martin Luther King ».

Les jeunes de la MJC récitant des discours de Martin Luther King

Il poursuit et explique que « cela leur a permis également de réfléchir sur le vivre ensemble si important aujourd’hui avec tout ce qui se passe ». En se promenant dans l’exposition qui a été faite par les enfants de la MJC de Ris Orangis, on peut entendre certains jeunes se poser la question du racisme en France à l’heure actuelle. Pour certains, il n’existe plus trop, pour d’autres au contraire le racisme est redevenu exactement comme à l’époque. Une question toujours ouverte, donc. Le maire a également voulu remercier les jeunes qui ont participés au projet en lisant des bouts de discours du « King » comme ils l’appellent eux-mêmes. L’ hommage s’achève sur les airs de « Amazing Grace » d’Aretha Franklin chantés par un groupe de Gospel.

Maxime Dufin

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *