Selon l’éducation nationale : “qu’est-ce qu’une tenue républicaine ? “

Le ministre de l’Éducation Nationale de la Jeunesse et des Sports, Jean- Michel Blanquer, suscite la polémique après l’agression d’une strasbourgeoise à cause de sa jupe, le vendredi 18 septembre. Sa sortie médiatique sur les tenues correctes n’a fait que raviver la flamme. Qu’est-ce qu’une tenue républicaine selon l’éducation nationale ? 

Sur les réseaux sociaux, collégiennes et lycéennes ont défendues le port du « crop top » et de la minijupe dans les établissements scolaires par de nombreux tweets. L’Union Nationale des lycéens est aussi montée au créneau pour apporter son soutien à la mobilisation en pointant le « flou juridique » qui entoure ces règlements.

Cette polémique est née sur les réseaux sociaux de collégiennes et lycéennes qui défendent le port du « crop top » ou de la minijupe.

L’Union nationale des lycéens, qui soutient la mobilisation, à pointée le « flou juridique »  entourant ces règlement.

 Le Ministre de l’Éducation avait prôné une position d’équilibre et de bon sens. « Il suffit de s’habiller normalement et tout ira bien » a-t-il déclaré 

« Il faut que les jeunes acceptent que les parents et les enseignants  expliquent des règles ». «On est tous passé par là  et je n’ai pas le sentiment que cela nous ai enlevé quelque liberté. On devrait garder un peu de bon sens et ne pas créer chaque semaine des polémiques » a conclu le président de la république Emmanuel Macron.

Revenons à l’histoire de l’uniforme, les premiers uniformes sont apparus au Moyen âge dans les écoles de chant religieux, puis en Angleterre pour la première fois au 16ème siècle dans plusieurs école de type caritatif dit « blue coat school ». L’uniforme à connu un grand succès en Angleterre et s’est répandue dans le monde. En France l’uniforme n’a jamais été obligatoire. Dans certains département d’outre-mer tel que la Martinique, le port de l’uniforme est très courant.

Selon l’Éducation Nationale, une tenue républicaine permettra “d’atténuer les inégalités”, mais le problème est que  l’histoire contemporaine de la France n’a pas assez d’argument pour appuyer cette conception.

Selon les statistiques du site statista.com, plus de 30% des Français étaient pour le rétablissement à l’uniforme à l’école.

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *