Lat91 WebMaster/ décembre 17, 2018/ L'actu positive/ 0 comments

Déjà battu le week-end dernier à Lille, le Paris Football Club a de nouveau chuté au stade Robert Bobin de Bondoufle, dans le derby face au Paris Saint-Germain.

Peu inspirées, les joueuses du Paris FC se sont logiquement inclinées face à l’ogre de Saint- Germain, en ce dimanche après-midi lors de la treizième journée de D1 Féminine. Au bout d’un match où elles ont sauvé l’honneur mais pas les apparences, les joueuses de Sandrine Soubeyrand, voient Montpellier prendre trois points d’avance pour la troisième place qu’elles convoitent tant.

Rien ne sert de courir, il faut partir à point

Écrasé à l’aller (5-1) au stade Jean-Bouin, le PFC était pourtant bien parti. Linda Sällström avait pourtant bien lancé ses co-équipières en ouvrant le score dès la sixième minute d’une volée du droit (1-0). Un avantage de courte durée, puisque les joueuses d’Olivier Echouafni et Bernard Mendy ont réagis immédiatement grâce à Paulina Dudek au quart d’heure de jeu qui bat de peu Karima Benameur (1-1).

Rapidement acculées dans leur camp, les joueuses du stade Charlety n’ont plus réussi à briser les lignes de leur adversaire. Juste avant la pause, c’est au tour de Kadidiatou Diani de donner l’avantage à l’actuel dauphin de l’Olympique Lyonnais en trompant Karima Benameur à bout portant (1-2). En seconde période, l’internationale française s’offre même un doublé et permet au PSG de faire le break (1-3).

Piquées au vif, les joueuses de l’ancienne Juvisy ont tenté tant bien que mal de refaire surface. Comme un aveu d’impuissance et forcées de constater leur manque de mordant et de percussion dans les vingt derniers mètres, les joueuses du Paris FC ont reculé au fur et à mesure que le match défilait. Le PSG de son côté a su faire le dos rond pour reprendre en main son match.  Toujours invaincues cette saison, elles restent au contact de l’OL. Paris Saint-Germain pousse sa lignée de matchs sans défaite face à l’ex-Juvisy à cinq saisons de rang, marquant ainsi sa suprématie régionale. Tandis que les joueuses de Sandrine Soubeyrand, elles, voient Montpellier prendre trois points d’avance pour la dernière place sur le podium.

Pas de place pour les sentiments

« À Juvisy, sur la fin je ne me sentais pas bien. Il fallait que je change d’équipe, en venant au Paris Saint-Germain je voulais vraiment passer un cap. Je pense qu’à Juvisy j’étais arrivée au bout de ma progression. Et puis, j’avais peut-être besoin d’un milieu plus professionnel. Je sens que désormais, j’ai plus de régularité dans les matches et c’est une bonne chose. » avouait Kadidiatou Diani sur africasports en mai dernier. En grande forme actuellement, l’attaquante formé au club de Juvisy, a fait mal à ses anciennes partenaires en s’offrant un doublé plein de sang-froid ! L’attaquante qui a rejoint le club de la capitale en Juillet 2017 est désormais à sa huitième réalisation de la saison en championnat.

Steve Beaunay

Advertisements

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*