La fondation Action Enfance parvient à mobiliser Natoo, célèbre créatrice de contenu et actrice française, afin de participer à des courts-métrages pour les enfants.

Le projet de la fondation 

La fondation Action Enfance agit dans la protection de l’enfance. Ainsi, elle accueille au sein de « Villages » ou de « foyers » des jeunes en difficulté. Pour la quatrième année consécutive, Action enfance organise un festival : « Action Enfance fait son cinéma ». 

Aussi, 250 élèves d’écoles de cinéma (EICAR, ESRA, 3iS, CLCF) s’associent à quinze villages d’enfants pour réaliser des courts-métrages. Parmi un total de 180 synopsis, seize films de quatre minutes sélectionnés. Les équipes de réalisation regroupent 5 à 10 étudiants en cinéma. Les enfants de la fondation incarneront les héros des courts-métrages. Une manière pour les enfants de découvrir les métiers de l’audiovisuel, se mettre en valeur tout en changeant leur quotidien. En plus des étudiants en cinéma, la fondation fait appelle à des guest sur l’ensemble des tournages. L’an dernier, Thierry Lhermitte ou encore Elsa Zylberstein étaient du casting.

Deux courts-métrages en Essonne

Parmi les seize scénarios retenus pour ce festival, deux projet réalisent leurs scènes en Essonne. Le court-métrage « Le Divin 7 », tourne ses scènes sur Villabé. De même, « La moustache », tournée du 17 au 20 avril sur Ballancourt-sur-Essonne, à toutes ses chances de figurer parmi les lauréats. Démarchée par la réalisatrice de « La Moustache », la créatrice de contenu et actrice Natoo fait partie du scénario. Accompagnée de l’influenceuse Melococo, toutes deux font parti du casting et apparaissent dans le court-métrage. 

Remise de prix 

Les courts-métrages sont désormais en post-productions. Une fois cette étape achevée, les seize réalisations seront visibles sur aefaitsoncinema.org. En attendant que la quatrième saison soit disponible, les trois premières saisons sont toujours en ligne. Qui dit festival, dit vote du public. En effet, chacun aura la possibilité de voter une fois par jour durant un mois. Ainsi, le court-métrage obtenant le plus de vote remportera le Prix du public. Ce dernier n’est pas la seule distinction disponible. Le prix du public et le prix coup de coeur sont également en jeu. Pour cela, une soirée de gala est envisagée au Grand Rex de Paris au mois de septembre. Cette dernière verra définitivement le jour si la situation sanitaire le permet. 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *