Hype’n’spicy au Street Art Festival d’Evry

C’est la première édition du « Street Art Festival » à Evry. Entre djs, grapheurs, chanteurs et musiciens, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on respire le Hip-Hop à plein poumons. Latitude 91 est partie à la rencontre de Victor Human et Mista O, un duo de danseurs percutants, à l’occasion de cette manifestation mettant à l’honneur la Street Culture.

Latitude91 : Salut à vous et bravo pour votre performance. Si vous commenciez par me dire comment vous avez eu vent de ce festival ?

Victor Human : Merci. En fait moi je suis scolarisé à la fac d’Evry. Bon j’y vais plus trop (rires), mais les organisateurs du festival sont des anciens potes de classe. Ils savent que je danse et que je rappe du coup ils m’ont proposé d’intervenir pour monter sur scène. Alors j’ai proposé à Mista O de se joindre à moi pour la danse.

Latitude 91 : Qu’est-ce que vous avez pensé de vos passages sur scène ? Des bonnes vibes ?

Mista O : Là ce qu’on vient de faire c’était un peu tendu parce que la scène…(rires) En fait elle se séparait en deux donc c’était périlleux à certains moments, on se disait « Ouh c’est chaud là ! ». Mais sinon c’était bien parce qu’on a ressenti une bonne ambiance venant des spectateurs, et c’est le principal.

Victor Human : (rires) Ah ce matin c’était dur ! On a fait une performance, où il n’y avait presque pas de public et pas très réactif donc on a subi ! Mais cet après-midi c’est beaucoup mieux, il y a plus de monde donc plus de retour d’énergie donc c’est cool.

Latitude 91 : Vous faites du Hip-Hop et on a pu voir un goût prononcé pour les disciplines old-school. Pourquoi ce choix ?

Mista O : En fait on fait partie d’un groupe qui s’appelle Hype’n’spicy et c’est notre chorégraphe Ange Koué qui nous a fait entre, autre, nous focaliser sur ces aspects-là du Hip-Hop. On a fait de la Hype et des passages de Jazz-Rock parce que ce sont les styles qui nous parlent le plus. C’est vivant et on envoie.  Notre but c’est de partager ça avec les gens qui regardent mais aussi de casser le côté caricatural qu’on colle au old-school avec une approche chorégraphique dynamique et moderne.

Victor Human : Voilà, je suis totalement d’accord avec Mista O. J’ajouterais juste qu’aujourd’hui on voit le Hip-Hop partout à la télé, dans la mode, au niveau de la musique, mais nous on veut montrer que ce n’est pas juste un effet de mode mais que c’est une vraie culture.

Latitude 91 : Qu’est-ce que vous avez pensé du festival ?

Victor Human : Qu’il ne faut pas nous faire danser sur une scène qui est en fait un puzzle ! (rires)  Non, blague à part c’est bien pour une première édition. Mais attention, on attend de voir les améliorations pour la prochaine fois ! (rires) On reviendra !

Mista O : Franchement, mis à part ce petit souci de scène, c’était cool. Il y a du son, du graff, de la danse avec un jam et des rencontres. L’esprit Hip-Hop est présent, ça c’est sûr. On les encourage pour la prochaine fois.

Latitude 91 : L’interview touche à sa fin, on vous laisse le dernier mot :

Mista O : Mais la Hype c’est la vie !

Victor Human : J’ai bien envie de balancer la devise du Hip-Hop ! Peace, love, unity and having fun ! Et puis… Danse avec la vie avant qu’elle ne danse sans toi !

Propos recueillis par Nawal Benali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *