Le ministère de la culture a lancé pour l’année 2021 un plan relance de 408M€ dédié à l’Ile-de-France. Cette subvention concerne Plusieurs volets du domaine culturel. Explications. 

Présenté par le Premier ministre en Septembre 2020, le plan France Relance vise à investir pour la refonde économique sociale et écologique du pays. Parmi un total de 100 milliards d’euros, une enveloppe de 408 M€ est vient soutenir le domaine culturel français. Le but ? Renforcer la place de la culture et du patrimoine dans les départements franciliens. Plus de 550 structures, réparties en 5 axes, partageront cette subvention. 

Le volet majeur concerne le soutien aux institutions sous tutelles du ministère de la Culture. Ces dernières, impactées par les conséquences de la crise sanitaire, notamment sur le tourisme, perçoivent près de la moitié du budget . 202,5 M€ viennent soutenir les milliers d’emplois et préparer la réouverture de ces établissements. 

Le deuxième axe concerne l’investissement dans l’enseignement supérieur culturel et dans la culture scientifique et technique. À hauteur de 68M€, de nombreux établissements bénéficieront de soutiens, et de rénovations énergétiques. 

La restauration et la valorisation du patrimoine forment le troisième volet du plan relance. En Ile-de-France, on dénombre près de 4 000 édifices protégés. En ce sens, 64M€ viennent restaurer de nombreux bâtiments historiques sous différentes formes. Par exemple : les travaux de consolidation du grand canal de Fontainebleau pour 3M€. La restauration de la continuité hydro-écologique du Domaine de Méréville dans l’Essonne, bénéficiera de 315K€. 

Près de 38M€ mobilisés pour « revitaliser les champs de la création ». Ce volet regroupe le soutien aux spectacles vivants. L’an passé, près de 230 projets ont touché plus de 240 000 personnes. Avec le contexte sanitaire, la plupart de ces projets connaissent un coup d’arrêt. Le ministère de la Culture semble conscient que les artistes et les professionnels poursuivent, tant bien que mal, leurs travaux de création et de représentation. Ainsi, les 38M€ visent soutenir ces divers projets. 

Les librairies et les cinémas prétendent également aux subventions, et recevront 36M€. Les librairies indépendantes ont dû s’adapter au nouveau contexte sanitaire, notamment en termes d’aménagement intérieur ou de création de site internet. Le plan de relance est donc là pour les accompagner dans ces transformations. Les bibliothèques seront également accompagnées en 2021 et 2022 par le CNL dans leurs acquisitions d’ouvrages auprès des libraires de proximité. Une aide aux exploitants de salle de cinéma est par ailleurs mise en place. À ce titre 121 K€ sont répartis pour ces derniers en Essonne. 

Vous trouverez toutes les informations en cliquant ici .


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *