Ce mardi 7 janvier, un accord a été trouvé entre l’UEFA et beIN Sports qui devient le principal diffuseur de l’Euro 2020 avec la totalité des matches. TF1 et M6 se partageront la diffusion de 23 matches en «gratuit».

C’est le jackpot pour beIN Sports. Après la diffusion en intégralité de l’Euro 2012, de la Coupe du Monde 2014, de l’Euro 2016 en France et de la Coupe du Monde 2018 en Russie, la chaîne payante a sans surprise obtenu les droits de diffusion pour l’Euro 2020 (dont 28 en exclusivité) en déboursant la modique somme de 38 millions d’euros. 

Pour ceux qui ne payent pas beIN Sports, ne vous inquiétez pas. TF1 et M6 se partageront 23 matches (sur 51). La raison ? Certains événements sportifs dits « d’importance majeure », par un décret depuis 2004, font l’objet d’une retransmission télévisée obligatoire en direct et en intégralité sur une chaîne à accès libre. Très attendu, du 12 juin au 12 juillet 2020, ce tournoi se tiendra dans 12 villes de 12 pays européens. D’ailleurs pour la première fois dans l’histoire de l’Euro, et pour célébrer les soixante ans de la compétition, aucun pays organisateur n’a été choisi.

https://twitter.com/beinsports_FR/status/1214585710344376321?

Des revenus moindres pour la France

Si l’Euro 2016 a rapporté à l’époque 110 millions d’euros à l’UEFA pour le marché français, la prochaine édition devrait être moins fructueuse. Selon le quotidien l’Equipe, 50 millions d’euros ont été réglés par TF1 et M6 pour 22 rencontres (soit 25 millions d’euros chacune) et 60 millions d’euros payés par beIN Sports pour la totalité des matches. La raison de cette légère baisse est simple : l’édition 2016, disputée sur le sol français, était forcément plus attractive pour les chaînes nationales.

Catégories : Sport

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.