Lat91 WebMaster/ avril 21, 2019/ L'actu positive/ 0 comments

Ce mercredi 17 avril, des centaines de visiteurs se sont précipités au forum de l’emploi Grand Paris Sud où ils ont pu aller à la rencontre du monde professionnel. Munis de leurs C.V. et lettres de motivation, les candidats se sont rendus aux entretiens, qui se sont démultipliés tout au long de la journée…

Le grand salon de l’Emploi Grand Paris Sud s’est installé au site à l’université des métiers universitaire d’Evry-Bras-de-Fer, ce mercredi 17 avril. Le complexe sportif universitaire a même été reconverti pour l’occasion. Les stands d’exposition y côtoient mur d’escalade et paniers de basketball. Organisé en partenariat avec Carrefours pour l’Emploi qui est un des organisateurs de référence de rencontres employeurs/candidats. Depuis une trentaine d’années, la structure développe sur le territoire des actions favorables à l’insertion et à la mobilité professionnelle. A la faculté des métiers de l’Essonne, la priorité était donnée aux candidats diplômés ou non du CAP au Bac +5, ainsi qu’aux étudiants en quête d’apprentissage ou d’une orientation professionnelle. L’alternance était au cœur du forum, qui a su attirer de nombreux centres de formations. Le salon a réuni plus de 130 exposants, qui proposaient pas moins de 1622 offres. Avec ses 218 métiers représentés, l’évènement exposait tous les secteurs, de la banque (BNP Paribas), de l’immobilier (Century 21), du commerce de détail avec la présence de Lidl, Ikea ou Leroy Merlin jusqu’aux armées de l’air et de terre. L’évènement a regroupé des structures de tous genres comme les historiques Transdev ou Genopole ou celles plus récemment installées sur le territoire comme UPS ou Access Protection.

MozaikRH, le premier cabinet de recrutement et de conseil en ressources humaines spécialisé dans la promotion de la diversité, était aussi présent à l’université d’Evry-Bras-De-Fer pour l’évènement. Pionnier et leader dans son domaine, MozaikRH a déjà travaillé avec près de 250 entreprises et permis à plus de 5 000 jeunes diplômés d’être recrutés. Eva BETT, chargée de mission dans cette structure, s’exprime sur le rôle de son cabinet, qui prône l’intégration et la lutte contre la discrimination, qu’elle soit positive ou négative : « nous facilitons l’insertion des jeunes résidants en quartiers prioritaires ». Ils assurent un véritable suivi de la personne avec la « mise en place d’un accompagnement d’une durée de 6 mois sous la forme d’ateliers personnalisés ». Le suivi inclut aussi « les conseils avisés d’un mentor expérimenté dans le secteur ciblé », qui tentera de faire progresser celui ou celle qu’il conseillera. Finalement, le rôle d’Eva et de ses collègues est d’offrir une chance à tous, en procédant « à la récupération des C.V. et des lettres de motivation » afin de mieux « mettre en avant les caractères et les compétences »; L’important, c’est de trouver «des candidats qui sortent un peu des sentiers battus» et de ne pas trier de façon trop «classique en ne jugeant qu’à partir des C.V» conclue-t-elle.

Thomas Faigel

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*