Article rédigé par Justie.

C’est une grande avancée pour la mobilité verte en Essonne, les projets de transports en commun respectueux de l’environnement entre en jeu. L’Essonne compte désormais  1 ,3 millions d’habitants. Une croissance sur les 5 dernières années, en plus d’une croissance de l’emploi. On peut compter sur l’arrivée des nouveaux transports durables pour répondre à ces croissances. 

Engagée dans une dynamique de territoire vert et durable depuis quelques années, entre les lignes déjà existantes  les  RER D et B et C, de nombreux bus locaux et Transilien, l’Essonne  peut compter sur ces nouveaux  projets de mobilité en cours le tramway  T12  et T Zen 4.

L’arrivée d’un Tram-train

L’Essonne accueillera bientôt son premier tramway. Le Tram express T12, circulera d’Evry-Courcouronnes à Massy-Palaiseau sur 20,4 km (train entre Massy et Epinay, puis tram dans la zone urbaine d’Epinay à Evry). Il desservira 12 communes d’Essonne et de multiples projets urbains, tout en reliant les RER B et D sans liaison avec Paris et la petite couronne, sa mise en service est prévue pour 2023. Malgré la crise sanitaire et ses contraintes, les travaux sont plutôt bien avancés. 

Un bus pas comme les autres 

Après la mise en service du Tzen 1 (Lieusaint-Moissy-Corbeil-Essonne) en 2011, s’en suivent en 2020, les travaux  du Tzen 4 . Long de 24mètres, il sera 100% électrique. Une première dans la région. Il viendra remplacer la ligne de bus 402 entre Viry-Châtillon et Corbeil-Essonnes ses 2 terminus dont 3 autres villes. 

Contribution au développement de l’Essonne

Des mobilités durables plus larges et accessibles à tous. Elles porteront une forte valeur environnementale de par la conception, l’environnement de mise en service et pour le respect des habitats et espèces naturels des villes qui seront desservies. Ces transports durables viendront améliorer la desserte locale, renforcer les correspondances entre les villes et contribuer aux projets urbains durables.

Des projets voulus par tous et pour tous

Les financements de ces projets reviennent à l’Etat, la région Île-de-France, l’Essonne et la SNCF pour le tramway. La région et le département pour le T Zen 4. Leur implication marque une intention réelle de montrer l’exemple à une échelle fine et de répondre aux besoins prioritaires des essonniens.  Grâce à ce projet de mobilité durable, le département de l’Essonne s’impose un peu plus dans les territoires à mobilité durable avancée.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *